17
JUIN
2016

IBENS – ingénieur d’études en biologie moléculaire des ARN (H/F)

Poste d’ingénieur d’études en biologie moléculaire des ARN
Affectation :
Institut de Biologie de l’Ecole Normale Supérieure (IBENS), CNRS UMR8197 – INSERM U1024. Section
Génomique Fonctionnelle, 46 rue d’Ulm, 75005 Paris
Durée :
CDD de 2 ans. Disponibilité à partir de septembre 2016
Mission :
L’ingénieur d’études aura pour mission de combiner diverses stratégies expérimentales de biologie cellulaire et
moléculaire pour purifier des complexes ARN-­protéines. Il/elle devra éditer le génome de cellules humaines avec
le système CRISPR/Cas9 pour étiqueter des protéines endogènes. Puis la purification par affinité des protéines
étiquetées sera couplée à plusieurs types d’approches pour identifier les partenaires protéiques, notamment par
spectrométrie de masse, et les cibles d’ARN par la méthode de CLIP-­seq (Crosslinking and Immunoprecipitation
coupled to deep sequencing, (1) Saulière et al. Nature Structural and Molecular Biology 2012 et (2) van Nostrand
et al. Nature Methods 2016). Les méthodes d’édition de génome et de CLIP-­seq seront appliquées à plusieurs
projets et devront également être améliorées. Le but sera d’identifier les cibles ARN de protéines interagissant
avec les ARN messagers afin de comprendre comment celles-­ci interviennent dans la régulation de l’expression
des gènes chez l’homme et la souris et ceci dans différents environnements cellulaires sains et pathologiques.
Contexte :
La mission aura lieu au sein d’une équipe de recherche en génomique fonctionnelle de l’Institut de Biologie de
l’Ecole Normale Supérieure. L’ingénieur sera en contact étroit avec plusieurs chercheurs en interne ainsi qu’avec
des collaborateurs externes.
Profil / compétences :
-­ Jeune diplômé d’école d’ingénieur ou de master 2 en biologie moléculaire ou biotechnologie.
-­ Maîtriser les techniques classiques de biologie moléculaire (clonages, PCR, culture cellulaire) ainsi que les
méthodes de purification des ARN et des protéines.
-­ Etre méticuleux et posséder une grande rigueur expérimentale.
-­ Avoir des qualités pédagogiques pour former d’autres expérimentateurs.
-­ Maîtriser l’anglais technique et scientifique.

 

Contact: pour obtenir les coordonnées de la personne à contacter, envoyez un email à cathy.guilbot@estba.org ,  en précisant vos nom et prénom ainsi que le nom et l’année de la formation que vous avez suivie à l’ESTBA.