logo


14
FéV
2017

INGENIEUR ETUDES – IRMB MONTPELLIER – CDD 14 MOIS

Contrat : CDD ingénieur d’études INSERM début Avril 2017
Employeur : INSERM
L’IRMB, Institut de Médecine Régénératrice et de Biothérapies de Montpellier, recrute, au sein de
l’unité de recherche U1183, dans le cadre d’un projet ITMO transversal vieillissement, un(e) ingénieur
d’etudes.
Spécialité : Biologie cellulaire, cycle cellulaire, epigénomique, métabolisme, et pathologies ostéoarticulaires
Intitulé du poste : Ingénieur (e) d’études, (IE)
Type de contrat : CDD 14 mois, à pouvoir dès le 1er avril 2017, avec perspective de renouvellement
Structure : Unité INSERM 1183, IRMB
Equipe : Cellules souches mésenchymateuses et homéostasie tissulaire
Direction : Pr Christian Jorgensen et Dr Jean-Marc Brondello
Niveau de diplôme : Master 2 ou équivalent (bac+5)
Lieu de travail : IRMB Equipe 1 groupe 3 CHU St Eloi, 80 av A. Fliche, 34298 Montpellier cedex 05
Descriptif de l’emploi : L’IRMB est un institut multi-disciplinaire CHU-INSERM, dédié aux thérapies
régénératrices et composé de 4 équipes associant des chercheurs, professeurs, ingénieurs,
pharmaciens et cliniciens. L’IE intégrera l’équipe de recherche « cellules souches mésenchymateuses
et homéostasie tissulaire » et le groupe 3 « vieillissement, métabolisme et homéostasie » dirigé par le
Pr C. Jorgensen. Sous la direction d’un chercheur, l’IE aura en charge la mise en place des conditions
de culture in vitro ainsi que la réalisation d’analyses en « omics » (transcriptomique, epigenomique et
metabolomique) permettant l’étude du vieillissement intrinsèque et extrinsèque des cellules souches
mésenchymateuses chez l’homme et dans des modèles murins.
Niveau de salaire : ≥ 25 et < 35 K€ brut annuel
Profil du/de la candidat (e):
-Formation : Master 2 ou équivalent (bac +5) en biologie moléculaire et cellulaire
-Connaissances : Connaissances solides et expériences en biologie cellulaire, de préférence sur les
cellules souches mésenchymateuses et analyses du cycle cellulaire
-Connaissances expérimentales en analyses « omics » à large échelle, adaptées au cycle cellulaire et
au métabolisme
-Savoir-faire :
-Avoir la capacité de mener un projet de recherche, de manière autonome et efficace en interagissant
fortement et parfois en support aux membres du groupe de recherche (3 chercheurs, un post-doc, et
un thésard )
– Savoir résoudre les problèmes et savoir adapter et/ou perfectionner les protocoles dans le but
d’atteindre les objectifs du projet
– Avoir les connaissances ou le désir d’apprendre les méta-analyses en bio-informatique de données
« omics »
– Avoir la capacité de gérer au quotidien la bonne organisation du laboratoire (Lab-manager)
-Aptitudes :
-Autonomie
-Rigueur scientifique
-Capacité de présentation des résultats de recherche, (rapports, et oraux)
-Capacité d’intégration dans l’équipe
– Sens de l’organisation