Ecole Supérieure des Techniques de Biologie Appliquée

INRA – Assistant Ingénieur

offre CDD Assistant Ingénieur à l’ INRA, Jouy en Josas, France

Développement d’outils génétiques permettant l’étude et la localisation de complexes multiprotéiques de protéines phagiques chez E. coli LF82

Mots clés: Tap-tag; LC-MSMS; fusion de protéines; microscopie à épifluorescence, GFP, biochimie

Durée: 24 mois (un an renouvelable un an).

Description: Le projet Persist3R vise à étudier la relation entre la persistance bactérienne et le métabolisme de l’ADN de la bactérie Escherichia coli LF82 et des phages qu’elle héberge. Au cours de la persistance, la bactérie est capable de survivre dans un environnement contenant un antibiotique pour lequel elle est naturellement sensible. Cet état physiologique peut donc poser un problème de santé puisqu’il rend l’antibiotique inefficace.

L’un des buts principaux de Persist3R est de caractériser le rôle des phages, virus de bactéries, dans la persistance. Des données préliminaires indiquent que des protéines phagiques pourraient être impliquées dans ce processus. Nous cherchons à comprendre quel est le rôle de ces protéines en étudiant les protéines in vitro. Cependant, dans la bactérie, ces protéines d’intérêt pourraient interagir avec d’autres partenaires et acquérir de nouvelles fonctions.

Le candidat recruté aura pour mission de développer des outils génétiques permettant i) d’identifier des complexes multiprotéiques chez la souche LF82, ii) d’étudier l’expression et la localisation des protéines dans cette bactérie. Une fois ces outils disponibles le candidat les utilisera pour caractériser les complexes impliquant les protéines phagiques d’intérêt.

Pour l’identification des complexes, nous adapterons la méthodologie « TAP-tag » couplée à la spectrométrie de masse. L’expression et la localisation des protéines d’intérêt sera rendue possible par la production de protéines fusionnées avec des marqueurs fluorescents et leur observation par microscopie à épifluorescence.

Prérequis: au moins une expérience en laboratoire est demandée. La connaissance (et éventuellement la pratique) de la biologie moléculaire, des techniques de clonage et de purification des protéines seront appréciées.

Salaire : le CDD AI sera recruté via un financement obtenu par l’ANR pour une période de 12 mois renouvelable une fois. Le salaire sera d’environ 1450 euros nets / mois, et fonction de l’expérience du candidat retenu.

Candidature : Le financement de ce poste pourra démarrer à partir d’octobre 2019. Les candidatures peuvent être envoyées jusqu’à cette date, mais de préférence avant fin août pour une prise de fonction en octobre.


Contact: pour obtenir des précisions sur cette offre et les coordonnées de la personne en charge de cette offre, envoyez un email à cathy.guilbot@estba.org , en précisant vos nom et prénom ainsi que le nom et l’année de la formation que vous avez suivie à l’ESTBA.