Ecole Supérieure des Techniques de Biologie Appliquée

INSERM – Ingénieur d’étude (IE) – Technicien(e)

Poste d’ingénieur d’étude (IE) à pourvoir:

L’équipe « Résistance aux traitements et thérapies innovantes » localisée à l’Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier (IRCM, INSERM U1194/Université de Montpellier/ICM Val d’Aurelle) recherche un/une ingénieur d’étude disponible très rapidement pour un poste de 1 an.

 

Sujet

Association d’un inhibiteur de kinase et d’un médicament antihormonal comme enzalutamide ou abiraterone dans le cancer de la prostate

L’équipe est spécialisée sur la résistance aux traitements dans les cancers solides, notamment le cancer de la prostate. Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes dans le monde occidental et la deuxième cause de décès liés au cancer chez les hommes. Plusieurs études ont maintenant confirmé que l’action du récepteur des androgènes (AR) demeure le facteur clé dans la progression et la réponse aux traitements du cancer de prostate métastatique, et cela même après l’apparition d’une résistance au traitement de première ligne par privation androgénique. Le traitement de première ligne du cancer de prostate résistant à la castration est basé sur l’utilisation du docétaxel, un agent de chimiothérapie, ou d’agents d’hormonothérapie de nouvelle génération, l’abiratérone et l’enzalutamide (ADT). Malheureusement, la résistance à ces médicaments émerge très fréquemment après un à deux ans. Nous avons montré qu’un inhibiteur de kinase et un inhibiteur de la voie de signalisation du récepteur des androgènes (abiraterone ou enzalutamide) agissent de manière synergique dans la réduction de la prolifération des cellules cancéreuses humaines de la prostate in vitro et in vivo dans un modèle de greffe murine de cellules LnCAP. Sur ces bases, ce projet va s’attacher à optimiser en préclinique les combinaisons thérapeutiques entre inhibiteurs de kinase et ADT ainsi qu’à identifier le mécanisme moléculaire responsable de l’effet synergique, de façon à développer ces compositions en tant que candidates aux essais cliniques de Phase 1/2 et éventuellement ultérieures.

 

Missions

Réaliser des expériences d’efficacité de traitement anticancéreux in vivo et in vitro ainsi que des expériences biochimiques et protéomiques pour finaliser les résultats pour un essai clinique à venir et mettre en forme les résultats sous forme de rapport et de présentation power point.

 

Activités principales

  • Assurer la culture cellulaire des lignées de cancer de la prostate.
  • Réaliser les tests de cytotoxicité en 2D et 3D, avec combinaison de traitement (ADT + thérapie ciblée).
  • Réaliser des xénogreffes et greffes syngéniques et réaliser les traitements IP et per os, mesurer la taille tumorale.
  • Réaliser des expériences de protéomique sur culture cellulaire et tissus murins
  • Réaliser des expériences de ChIP et RIP sur culture cellulaire
  • Exploiter et présenter les résultats des analyses et rendre les résultats.
  • Gestion des stocks de produits utilisés.

Compétences Souhaitées

  • Technique :
      • Protéomique (préparation d’échantillons, spectro de masse, analyse)
      • Immunoprécipitation de chromatine ou techniques associées
      • Expérimentation animale
      • Culture cellulaire
      • Maitrise des logiciels informatiques de base (Word, Excel,…..) + bases de programmation R
  • Linguistique
      • Anglais : compréhension écrite et orale
  • Relationnelles
      • être organisé et avoir le sens de l’équipe
      • Faire preuve d’autonomie et d’initiative

Formation Requise

Master 2 Pro ou équivalent

 

 

 

 

 

Poste de technicienne à pourvoir:

L’équipe « Résistance aux traitements et thérapies innovantes » localisée à l’Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier (IRCM, INSERM U1194/Université de Montpellier/ICM Val d’Aurelle) recherche un/une technicien(e) disponible très rapidement pour un poste de 1 an.

 

Sujet

Association d’un inhibiteur de kinase et d’un médicament antihormonal comme enzalutamide ou abiraterone dans le cancer de la prostate

L’équipe est spécialisée sur la résistance aux traitements dans les cancers solides, notamment le cancer de la prostate. Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes dans le monde occidental et la deuxième cause de décès liés au cancer chez les hommes. Plusieurs études ont maintenant confirmé que l’action du récepteur des androgènes (AR) demeure le facteur clé dans la progression et la réponse aux traitements du cancer de prostate métastatique, et cela même après l’apparition d’une résistance au traitement de première ligne par privation androgénique. Le traitement de première ligne du cancer de prostate résistant à la castration est basé sur l’utilisation du docétaxel, un agent de chimiothérapie, ou d’agents d’hormonothérapie de nouvelle génération, l’abiratérone et l’enzalutamide (ADT). Malheureusement, la résistance à ces médicaments émerge très fréquemment après un à deux ans. Nous avons montré qu’un inhibiteur de kinase et un inhibiteur de la voie de signalisation du récepteur des androgènes (abiraterone ou enzalutamide) agissent de manière synergique dans la réduction de la prolifération des cellules cancéreuses humaines de la prostate in vitro et in vivo dans un modèle de greffe murine de cellules LnCAP. Sur ces bases, ce projet va s’attacher à optimiser en préclinique les combinaisons thérapeutiques entre inhibiteurs de kinase et ADT ainsi qu’à identifier le mécanisme moléculaire responsable de l’effet synergique, de façon à développer ces compositions en tant que candidates aux essais cliniques de Phase 1/2 et éventuellement ultérieures.

 

Missions

Réaliser des expériences d’efficacité de traitement anticancéreux in vivo et in vitro pour finaliser les résultats pour un essai clinique à venir et mettre en forme les résultats sous forme de rapport et de présentation power point.

 

Activités principales

  • Assurer la culture cellulaire des lignées de cancer de la prostate.
  • Réaliser les tests de cytotoxicité en 2D et 3D, avec combinaison de traitement (ADT + thérapie ciblée).
  • Réaliser des xénogreffes et greffes syngéniques et réaliser les traitements IP et per os, mesurer la taille tumorale.
  • Exploiter et présenter les résultats des analyses et rendre les résultats.
  • Gestion des stocks de produits utilisés.

Compétences Souhaitées

  • Technique :
      • Expérimentation animale
      • Culture cellulaire
      • Préparation d’échantillons pour analyse protéomique et/ou expérience dans l’immunoprécipitation de chromatine ou technique associée serait un plus.
      • Maitrise des logiciels informatiques de base (Word, Excel,…..) + bases de programmation R
  • Linguistique
      • Anglais : compréhension écrite et orale
  • Relationnelles
      • être organisé et avoir le sens de l’équipe
      • Faire preuve d’autonomie et d’initiative

Formation Requise

IUT biologie ou équivalent

 

Candidature

A transmettre avant le 15 janvier

 

Contact: pour obtenir des précisions sur cette offre et les coordonnées de la personne en charge de cette offre, envoyez un email à cathy.guilbot@estba.org , en précisant vos nom et prénom ainsi que le nom et l’année de la formation que vous avez suivie à l’ESTBA.