logo


11
JUIL
2016

INSTITUT PASTEUR – technicien(ne) supérieur(e) de recherche

technicien(ne) supérieur(e) de recherche
« Découvrir de nouveaux agents pathogènes »
CDD un an à l’Institut Pasteur (Paris)
Possibilité de pérennisation

Descriptif du poste
Rattaché à l’unité de biologie des infections de l’Institut Pasteur, le laboratoire de découverte de pathogènes (responsable Marc ELOIT), au sein de l’Unité Biologie des Infections et bientôt également rattaché au CITECH, utilise des approches de séquençage à haut débit (NGS) pour identifier et caractériser des agents infectieux nouveaux ou inattendus à partir de prélèvements biologiques d’origine humaine et animale.
La personne recrutée mettra en oeuvre des techniques de préparation d’échantillons et de confirmation des résultats d’expérience NGS (extraction d’acides nucléiques, amplification, librairies NGS, validation des résultats par PCR) sous la supervision de l’ingénieur de recherche du laboratoire. Elle devra savoir hiérarchiser ses tâches et devenir autonome dans l’organisation de son activité en reportant régulièrement à sa hiérarchie. En fonction de ses aspirations et de la maitrise du poste, elle pourra être amenée à encadrer des stagiaires ou des nouveaux entrants et pourra devenir une personne référente sur les techniques et équipements du laboratoire.
Le poste s’adresse à une personne ayant déjà une expérience en biologie moléculaire, habituée si possible au travail en confinement de type P2/P3, et qui aime évoluer dans un environnement laissant beaucoup de place à l’autonomie. Des qualités de résolution de problèmes techniques et organisationnels sont attendues. La motivation du candidat à participer à des travaux de recherche d’intérêt biomédical sera prise en considération lors du recrutement.
Néanmoins, nous sommes également ouverts à la candidature de jeunes diplômés pour leur premier emploi, qui seraient fortement motivés par la thématique
Activités principales
– Réaliser les expérimentations liées à la préparation d’échantillons biologiques en vue d’expériences de séquençage à haut débit (de l’extraction d’acides nucléiques à la préparation des librairies NGS + interface avec les équipes en charge du séquençage)
– Mettre en oeuvre, adapter ou optimiser des méthodes de biologie moléculaire pour la caractérisation de pathogènes (PCR, qPCR, RACE, …)
– Assurer la traçabilité des données et des ressources biologiques
– Contribuer aux dispositifs expérimentaux dans le cadre de projets scientifiques connexes (projets d’étudiants, collaborations, …)
Activités complémentaires
– Consigner, mettre en forme et présenter les données expérimentales (réunions d’équipe, collaborateurs)
– Participer aux réflexions sur l’évolution des techniques du domaine
– Rédiger des protocoles
– Gérer le bon fonctionnement et l’utilisation des appareils (identification des dysfonctionnements, maintenance)
– Gérer les stocks et les commandes du petit appareillage
Compétences principales
Savoirs théoriques et disciplinaires
Connaissances en biologie moléculaire et cellulaire de niveau DUT/BTS ou licence professionnelle. Des notions d’infectiologie et en particulier de virologie seraient appréciées.
Savoirs spécifiques
Connaissance du risque infectieux, des pratiques en milieu confiné ou protégé (P2, P3) et des règles d’hygiène et de sécurité en laboratoire. Sensibilisation souhaitée aux principes éthiques des projets de recherche impliquant des échantillons cliniques.
Savoir-faire opérationnels
– Bonne maitrise des techniques de biologie moléculaire : extraction et manipulation d’acides nucléiques ARN/ADN, (RT)-PCR et PCR quantitative, appareils de mesures (nanodrop, bioanalyzer …), design d’amorces. Une première expérience avec des techniques de séquençage à haut débit (librairies et/ou séquenceurs) serait un plus mais n’est pas indispensable.
– Lecture de l’anglais scientifique
– Maitrise des outils informatiques Word, Excel, Power Point et logiciels de manipulation de séquences. Aisance avec la recherche bibliographique.
– Capacité à travailler en interdépendance avec différentes équipes scientifiques et fonctions support
Savoir-être Capacité à mener plusieurs projets en parallèle, autonomie, rigueur, curiosité scientifique et technique, adaptabilité aux évolutions technologiques et aux environnements de travail dynamiques.

 

Contact: pour obtenir les coordonnées de la personne en charge de cette offre, envoyez un email à cathy.guilbot@estba.org ,  en précisant vos nom et prénom ainsi que le nom et l’année de la formation que vous avez suivie à l’ESTBA