CNRS – Ingénieur d’études en biologie cellulaire

Ingénieur d’études en biologie cellulaire

Dans le cadre d’un CDD financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), nous recherchons un candidat pour un poste d’ingénieur d’études.
Le projet porte sur l’étude des fonctions cellulaires de la protéine à centre fer-soufre CISD2 qui se localise au niveau des sites de contact entre la mitochondrie et le réticulum endoplasmique. Cette protéine est notamment impliquée dans la régulation de l’autophagie et de l’homéostasie du calcium. Des mutations génétiques qui affectent le gène CISD2 humain induisent une maladie neurodégénérative rare, le syndrome de Wolfram. De plus, la protéine CISD2 est très fortement surexprimée dans de nombreux cancers, où elle est associée à la prolifération cellulaire. Le travail de recherche permettra de mieux comprendre les mécanismes de régulation cellulaires impliquant
CISD2 dans des processus cellulaires essentiels.
Le candidat sera titulaire au moins d’une licence ou d’une licence professionnelle en Biologie. Il possèdera idéalement une expérience en biologie cellulaire (culture de cellules de mammifères, transfection, établissement de lignées stables, imagerie cellulaire) et en biochimie (fractionnement cellulaire, immunoprécipitation, western blot …). Il présentera un grand intérêt pour le travail expérimental, de bonnes aptitudes à la communication orale et écrite et un sens du travail en équipe.
Ce travail s’effectuera à l’Institut de Chimie des Substances Naturelles à Gif-sur-Yvette sous la direction de Marie-Pierre Golinelli. Ce CDD est à pourvoir à partir d’avril 2022 et pour une durée de 13 mois renouvelable.
Dépôt des candidatures sur le site CNRS-Emploi https://bit.ly/3CvzCnP

Site Emploi-CNRS

Missions
Dans le cadre d’un projet financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), nous étudions le rôle de la protéine à centre fer-soufre humaine CISD2 qui se localise au niveau des sites de contact entre la mitochondrie et le réticulum endoplasmique. Cette protéine est notamment impliquée dans la régulation de l’autophagie et de l’homéostasie du calcium. Des mutations génétiques dans son gène induisent une maladie neurodégénérative rare, le Syndrome de Wolfram. De plus, CISD2 est très fortement surexprimée dans de nombreux cancers et est associée à la prolifération cellulaire. Dans le cadre de ce CDD, le travail de recherche permettra, par des approches de biologie cellulaire, de mieux comprendre les mécanismes de régulation par CISD2 de ces voies cellulaires essentielles.

Activités

  • Biologie cellulaire : culture de cellules de mammifères, transfection (plasmides d’expression, ARN interférent…), établissement de lignées stables, fractionnement subcellulaire…,
  • Biochimie : Immunoprécipitation, co-immunoprécipitation, Western-Blot…,
  • Imagerie : microscopie confocale sur cellules vivantes ou fixées,
  • Rédaction de résumés des résultats obtenus.
    Compétences
  • Titulaire d’une licence professionnelle avec une expérience en biologie cellulaire et biochimie,
  • Une expérience en imagerie serait appréciée,
  • Capacité d’organisation, adaptabilité, dynamisme et rigueur,
  • Capacité de travail en équipe sur un projet collaboratif,
  • Maîtrise de l’anglais nécessaire à la compréhension d’articles scientifiques,
  • Respect des règles d’hygiène et sécurité.
    Contexte de travail
    L’Institut de Chimie des Substances Naturelles est une Unité Propre de Recherche du CNRS dont les axes de recherche vont de la chimie à la biologie. Il fait partie de l’Université Paris-Saclay qui regroupe, depuis 2015, les établissements de recherche et d’enseignement du sud francilien. L’ICSN est situé sur le campus de Gif-sur-Yvette et compte environ 125 agents dont 60 permanents répartis sur 3 bâtiments. Au sein du département de « Chémobiologie », l’agent recruté intègrera le groupe de recherche « Stress oxydant, protéines Fe-S et cancer » constituée de 5 chercheurs et d’une assistante-ingénieur. Il/elle sera placé sous l’autorité hiérarchique de la responsable du projet avec qui il/elle travaillera en lien direct, ainsi qu’avec le reste du groupe de recherche. Une formation à la microscopie confocale pourra être envisagée sur la plateforme technique du site de recherche.

Risques professionnels inhérents au travail de recherche dans un laboratoire de biologie cellulaire/biochimie.

Contact: pour obtenir des précisions sur cette offre et les coordonnées de la personne en charge de cette offre, envoyez un email à cathy.guilbot@estba.org , en précisant vos nom et prénom ainsi que le nom et l’année de la formation que vous avez suivie à l’ESTBA.