Présentation d’INRAE
L’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche.
C’est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’INRA et l’Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France.
L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et
alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologieenvironnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.
Environnement de travail, missions et activités
Vous exercerez votre activité dans le domaine des maladies à prions et prionopathies au sein du centre INRAE Ile-de-France Jouy-en-Josas – Antony, dans une Unité Mixte de Recherche (UMR) située sur le campus de Jouy-en-Josas. L’UMR Virologie et Immunologie Moléculaires (VIM) regroupe environ 80 personnes, répartis en 6 équipes scientifiques et 1 équipe d’appui pour la gestion. L’UMR VIM est une structure de recherche pluridisciplinaire dont la vocation est d’étudier les stratégies de réplication et de multiplication d’agents pathogènes d’intérêt pour la santé animale et la santé humaine : virus à tropisme respiratoire, virus et bactéries pathogènes des poissons et les prions, ainsi que les réponses de l’hôte induites par ces agents pathogènes dans différentes espèces modèles. Les études vont de l’échelle moléculaire à celle de l’organisme entier.
L’équipe MacroAssemblages Protéiques et Maladies à Prion (MAP2 ) dans laquelle vous
exercerez votre activité est l’un des acteurs internationaux de référence dans le domaine des prions. Les prions de mammifères sont des agents infectieux non conventionnels constitués d’une protéine mépliée qui s’accumule notamment dans le cerveau et provoque des désordres neurodégénératifs d’issue irrémédiablement fatale chez l’homme et l’animale. Les recherches menées concernent notamment l’étude (i) de la diversité conformationnelle de la protéine prion, (ii) des mécanismes d’assemblage, (iii) des bases moléculaires de la pathogénicité des assemblages ainsi que (iv) la biologie cellulaire et la neurotoxicité des prions.
L’équipe MAP2 a développé des techniques acellulaires de détection des prions, utilisables à des fins de diagnostic et de validation de procédés d’inactivation des prions. L’une de ces techniques, le RT-QuIC, s’appuie sur la conversion de la protéine prion recombinante en fibres amyloides assistée par des assemblages de prions. Dans le cadre d’un contrat de collaboration avec l’UMR Intéractions Hôtes – Agents Pathogène de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse et la société Ferring, le RT-QuIC sera utilisé afin de valider des process de rétention et d’inactivation des prions pour sécuriser des médicaments dérivés de l’urine (traitement de la fertilité). Au plan fondamental, ces travaux sont destinés à identifier le support de l’infectiosité prion dans l’urine de patients atteints de maladies à prion.
Vous serez plus précisément en charge :

  • de produire et purifier en quantité importante un panel de protéines prion recombinantes,
  • de caractériser biochimiquement les protéines produites
  • de gérer et tracer les stocks de protéines recombinantes,
  • d’assister les responsables scientifiques dans la réalisation des tests et contrôles des formulations de nos partenaires,
    Vous travaillerez principalement en laboratoires de niveau de sécurité L1, en zone à
    régime restrictif (ZRR). Mais vous serez aussi amené-e à intervenir ponctuellement dans des laboratoires confinés de niveau L2/L3.
    Formations et compétences recherchées
    Formation recommandée : Bac pro, BTS, DUT
    Connaissances souhaitées :
  • expression de protéines recombinantes chez E. Coli,
  • purification de protéines recombinantes,
  • analyses biochimiques des protéines,
  • outils informatiques de bureautique.
    Aptitudes recherchées :
  • capacité d’interaction avec des partenaires multiples (chercheurs, étudiants, techniciens),
  • esprit d’équipe,
  • sens de l’organisation,
  • rigueur,
  • autonomie.
    Contrat en CDD pour 1 an.

Contact: pour obtenir des précisions sur cette offre et les coordonnées de la personne en charge de cette offre, envoyez un email à cathy.guilbot@estba.org , en précisant vos nom et prénom ainsi que le nom et l’année de la formation que vous avez suivie à l’ESTBA.